Philippe Besson attaqué : “Heureusement que mon amoureux a été présent”

Philippe Besson, ami intime de Brigitte Macron, a suivi de très près la course à l’Élysée d’Emmanuel Macron dont il a tiré le récit Un personnage de roman (Julliard). Cet été, le président l’a choisi pour être consul général à Los Angeles. Cette nomination a déclenché une vague de critiques auxquelles l’écrivain a accepté de répondre dans les pages du magazine Gala.

Elles m’ont paru extraordinairement violentes, caricaturales et injustes, affirme Philippe Besson. Mon procès a été instruit dès la première minute, j’ai été jugé d’emblée illégitime et incompétent. En somme, je vivais ce que doivent vivre beaucoup de femmes qui sont – et c’est insupportable – renvoyées à une inaptitude présumée. J’ai été blessé et je mets quiconque au défi de rester insensible à un tel torrent de boue. Heureusement que mon amoureux [Sofiane, NDLR] a été présent. Sans lui, je ne sais pas comment j’aurais surmonté l’épreuve.” Pour expliquer cette nomination, Philippe Besson évoque ces fonctions de management pendant douze ans, sa collaboration à l’étranger pour l’Ifop à Shanghai, Toronto ou Buenos Aires.

L’écrivain rappelle que les syndicats du ministère des Affaires étrangères ont déposé un recours : “Ils considèrent que seul un fonctionnaire peut exercer des fonctions consulaires.” Le Conseil d’État se penchera sur le dossier et tranchera cet été.

Dans cette interview, Philippe Besson a un petit mot pour son amie Brigitte Macron qu’il dit inquiète par la crise actuelle : “L’excès de violence est déstabilisant et elle s’inquiète forcément de voir son mari pris pour cible. C’est douloureux pour elle, d’autant que si lui a choisi de faire de la politique, elle a sans doute une cuirasse moins épaisse.” Brigitte Macron n’en reste pas moins impliquée et déterminée.

Gala, en kiosques le 24 janvier 2019.

Click Here: stormers rugby jersey for sale

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *