Un cas de contamination par le VIH après une transfusion

Une femme d’environ 80 ans a étécontaminée par le Virus du Sida lors d’une transfusionsanguine, vient d’annoncer le Ministère de laSanté. La femme, une octogénaire, a ététransfusée en janvier 2002, le don datant de décembre2001. Elle est décédée depuis, mais sans quecela ait un rapport avec la contamination.
Attention, cela ne remet pas en cause les pratiques de transfusionsanguine. En fait, le donneur a étéprélevé avant que le virus ne deviennedétectable dans le sang. Car la technique qui permetd’identifier la présence du matérielgénétique viral n’est efficace que 11 joursaprès la contamination. Avant ce délai, il estimpossible de savoir que la personne est séropositive.
Selon le Ministère, le risque est d’environ 1 sur 3,5millions de dons pour le VIH et 1 pour 7 millions de dons pour leVirus de l’hépatite C. Pour mémoire, il y aenviron 2 millions de produits sanguins transfusés chaqueannée. Un cas de contamination post-transfusionnelle par leVIH et deux par le VHC s’étaient déjàproduits en 1998. Le donneur à l’origine de lacontamination a été identifié etprévenu de sa séropositivité. Selon leMinistère, aucune autre personne n’a étéexposée au risque.
Source : conférence de presse duMinistère de la santé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *