Soirée consacrée à l'inceste sur Arte

Deux millions de victimes d’inceste recensées en France, dont 70 % sont abusées par un membre de leur famille d’après les dernières études… Alors que l’inceste vient d’être inscrit dans le code pénal après un long débat parlementaire, ARTE consacre une soirée spéciale à ce poison qui touche l’ensemble de la famille. Le 4 mai 2010, deux documentaires inédits seront diffusés, avec les témoignages poignants de victimes mais aussi d’abuseurs.

Au programme de cette soirée :20.35 : Inceste : familles empoisonnées de Juliette Armanet et Fabrice GardelIls sont sept. Homme, femmes, mère, jeunes filles, de tous milieux, ils ont entre 23 et 60 ans… Tous se livrent à visage découvert, avec franchise, avec courage. Chacun raconte son histoire, ses émotions et ses souvenirs. Chaque histoire est unique, mais à sa façon universelle, car chacun raconte les silences, le sentiment de culpabilité bien qu’on soit victime, l’absence de repères, la lâcheté de toute une famille, le rôle terrible de la mère, le déni. L’impression d’être seuls au monde alors que les épreuves traversées sont semblables. Le film met à jour ces mécanismes et montre que l’on ne peut comprendre l’inceste que si l’on considère toute la famille. 21.25 : Coupable d’inceste de Cyril de Turckheim et François BordesCyril de Turckheim et François Bordes dressent les portraits psychologiques de ces hommes qui ont un jour franchi la ligne rouge en abusant leur fille, leur soeur ou leur petite fille… Construit à partir de témoignages, le film est éclairé par des entretiens avec plusieurs experts de renom qui identifient trois catégories d’incestueux : les “névrosés immatures“, les “intellectuels pervers“ et les “prédateurs sadiques“… Une typologie non figée qui propose une grille de repères. Ces documentaires seront suivis d’un débat animé par Daniel Leconte. C’est au printemps dernier, que la députée UMP Marie-Louise Fort avait

fait adopter à la majorité absolue en première lecture un texte de loi “visant à identifier, prévenir, détecter et lutter contre l’inceste sur les mineurs et à améliorer l’accompagnement médical et social des victimes“. Après un passage au Sénat, ce

texte a été approuvé le 26 janvier 2010 en deuxième lecture par la majorité des parlementaires.
Luc Blanchot
Click Here: All Blacks Rugby JerseySource : Communiqué de presse – Arte – avril 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *