Pilule et risque de thrombose veineuse

Une vaste analyse1 des recherches parues jusqu’en octobre1995 tend à démontrer que le risque de thromboseveineuse (formation d’un caillot dans un vaisseau sanguinpouvant entraîner une

embolie pulmonaire) serait 1,7 fois plus important avec lespilules estro-progestatives de 3ème générationqu’avec celles de seconde génération, moinsrécentes.
Click Here: Cheap France Rugby Jersey
– Les pilules de 2ème génération sont desassociations d’éthinylestradiol et de

norgestrel ou de

lévonorgestrel ;
– Les pilules de 3ème génération sont desassociations d’éthinylestradiol et de

gestodène ou de

désogestrel.
Ces résultats de l’équipe hollandaise du Dr.Kemmeren (Centre médical universitaire d’Utrecht,Pays-Bas) ont initié une véritable controverse. Ladate d’octobre 1995 n’a pas été choisiepar hasard. En effet à cette époque, quatreétudes reliant les risques de thrombose aux pilules detroisième génération avaient poussé lecomité de sécurité des médicamentsanglais à en reconnaître l’existence. Dansl’éditorial du même numéro du BritishMedical Journal, le gynécologue J.O. Drife2 relativise cesconclusions et rappelle “qu’au lieu de débattre sur lefait que les risques de thrombose sont de 1 ou 10 sur 1 million, ilvaut mieux se rappeler que, dans la plupart des pays du monde, lesrisques de mort associée à une grossesse sont aumoins cent fois supérieurs à ceux-là“.
1 – BMJ 2001;323:131 (21 July)
2 – BMJ 2001;323:119-120 (21 July)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *