Insecticide Regent : pas de danger sauf si…

La molécule active de l’insecticide Regent TS (fipronil) estau coeur d’une vive polémique depuis 1997. Cettemolécule utilisée dans les semences enrobéessous le nom de Regent® était accusée par lesapiculteurs français de décimer les abeilles. Le 23février 2004, la commercialisation de ce produit avaitété suspendue. Le bien-fondé de cetteinterdiction doit être prochainement étudié parl’agence européenne de sécurité des aliments(EFSA) et son homologue français. Mais lundi 4 avril 2005,le Conseil d’Etat a cassé l’interdiction. Le ministre del’agriculture devrait rapidement la renouveler. C’est dans cecontexte houleux que les agences gouvernementales desécurité sanitaire (Afssa et Afsse) ont rendu leurrapport d’évaluation des risques de cette moléculesur la santé humaine.Après avoir compilé l’essentiel des donnéesscientifiques, les experts concluent que « qu’il n’y a pasactuellement d’élément indiquant que l’exposition aufipronil constitue un risque pour la santé de l’homme, dansles conditions d’emploi préconisées pour chaque typede produit ». Particulièrement attentifs auxéventuels effets sur la fonction thyroïdienne, ilsestiment néanmoins que des travaux complémentairespourraient être nécessaires pour confirmerl’innocuité sur le long terme.Par ailleurs, l’insuffisance des données disponibles sur lacontamination des denrées alimentaires a conduit lesscientifiques à se baser sur des « expositionsthéoriques maximalistes calculées ».Résultat : l’exposition alimentaire théorique reste,pour l’adulte, dans les limites de sécurité. Enrevanche, pour l’enfant en bas-âge fort consommateur de lait,l’exposition théorique peut, dans certains scénarios,dépasser la dose de référence toxicologique.Ce qui conduit les experts à alerter les utilisateurs sur lerespect des précautions d’usage des produits contenant lafameuse molécule : médicamentsvétérinaires, produits phytosanitaires etbiocides…. Selon le rapport, l’exposition réelle desagriculteurs et des professionnels de la désinsectisationnécessiterait également une surveillance plusprécise.Source : Rapport « Evaluation des risques pour lasanté humaine liés à une exposition aufipronil » de l’Agence française desécurité sanitaire des aliments et de l’Agencefrançaise de sécurité sanitaireenvironnementale.Click Here: Fjallraven Kanken Art Spring Landscape Backpacks

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *