Grippe A : une information "à outrance" dans les JT ?

Selon une étude de l’Institut national de l’audiovisuel, près de 700 sujets ont concerné la pandémie de grippe A dans les journaux télévisés depuis le début de l’épidémie, au printemps au Mexique. Phagocytant les autres thèmes sanitaires, la grippe H1N1 représente 1 sujet sur 2 de la rubrique “Santé“.

“Cette surcharge montre le paradoxe de cette communication de crise qui donnera l’impression, si l’impact viral s’avère limité, d’avoir créé artificiellement le sentiment d’inquiétude“, indique l’Ina. De fin avril à mai, lors de la propagation du virus au Mexique, près de 200 sujets télévisés sont consacrés à la grippe H1N1, soit 10 par jour en moyenne. En comparaison, la crise de la vache folle avait donné lieu à près de 400 sujets, en 1996 lors de sa découverte. “Désormais, informer, même à l’outrance, contribuerait à diminuer le risque“, note l’Ina. Ainsi, les menaces sanitaires ont toujours été pleinement couvertes par les journaux télévisés : anthrax, nucléaire, grippe aviaire ou encore chikungunya. De façon plus générale, “la place de la rubrique Santé dans les JT du soir de TF1, France 2, France 3, Canal+, Arte et M6, n’a cessé d’augmenter depuis 10 ans“. La Santé est donc passée du 12ème au 4ème rang des rubriques des JT, de 1999 à 2006. Est-ce le signe d’une “atmosphère publique de crainte“, comme le souligne l’Ina ? En tous cas, cette couverture des menaces sanitaires, parfois à outrance, pose une question essentielle : peut-on “informer sans alarmer“ ? N’hésitez pas à venir donner votre avis sur nos forums. Sarah LaînéSource :Baromètre thématique des journaux télévisés, Ina stat n°15 – décembre 2009,

téléchargeable en ligneClick Here: Maori All Blacks Store

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *