Un médicament contre Alzheimer pour réparer les caries

Des dentistes anglais ont testé un médicament destiné à la maladie d’Alzheimer pour réparer des dents abîmées (par un choc ou une carie). Leurs résultats sont probants, ils ont été publiés dans la revue Scientific report.

Une alternative à la pose d’un amalgame dentaireLe seul soin proposé à un patient souffrant d’une dent abîmée, soit cassée soit infectée par une

carie, est actuellement le nettoyage de la dent suivi d’un remplissage par un amalgame composé d’agrégats minéraux. L’avantage de cette technique est qu’elle met fin à la destruction progressive de la dent. L’inconvénient est qu’elle empêche cette dernière de se régénérer. En effet, à l’état naturel, lorsqu’une dent est abîmée, un processus de régénération se déclenche, à partir de cellules souches qui fabriquent de la

dentine (substance qui protège la pulpe de la dent). Le ciment déposé dans la dent ne se dégradant pas avec le temps, il empêche donc la production de dentine et donc la régénération de la dent.Molécule testée : un antagoniste de la glycogène synthèse kinaseDes chercheurs du King’s College de Londres, au Royaume-Uni, ont expérimenté les effets d’une molécule (antigoniste de la glycogène synthèse kinase GSK-3) dans la régénération de dents abîmées. Cette molécule est également testée dans le traitement de la

maladie d’Alzheimer. Les dentistes anglais ont mené des expériences sur les souris dont des dents ont été forées jusqu’à la pulpe. Une éponge biodégradable de collagène, imprégnée de GSK-3 a ensuite été insérée dans le trou de la dent et les résultats observés 4 à 6 semaines plus tard.Les scientifiques ont pu observer, non seulement que l’éponge en collagène avait pu se dégrader naturellement, mais que de la production de dentine avait été stimulée. Les cobayes ayant reçu de la GSK-3 avaient fabriqué beaucoup de nouvelles cellules souches productrices de dentine que les autres. Au bout des 4 à 6 semaines de test, les dents forées ayant été comblées par une éponge imbibée de GSK-3 présentaient un niveau de minéralisation bien plus élevé que les dents non traitées.Une option thérapeutique pour les dents fortement abîmées“Si une méthode aussi simple peut être développée pour améliorer le processus naturel de restauration de la dentine en stimulant la formation de dentine tertiaire, des blessures profondes qui mèneraient à la nécrose de la pulpe dentaire pourraient ainsi être réparées, en permettant à la dentine réparatrice de se former au niveau de la zone lésées”, se sont félicité les auteurs de cette étude. Il semblerait également que cette méthode présenterait peu d’effets secondaires, les concentrations de produits retrouvés dans l’organisme des souris testées étant relativement faibles.Click Here: geelong cats guernsey 2019

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *