Tinder : Les utilisateurs n’ont pas plus de rapports sexuels que les autres

Tinder est une application de rencontres, qui a la réputation d’aider les utilisateurs à connaître une sexualité épanouie, ou du moins existante. Pourtant, une étude vient de montrer que les inscrits n’ont pas plus de partenaires sexuels que les non-inscrits ! Et si les rencontres dans le monde réel reprenaient le pouvoir ?

Tinder, c’est l’application phare des célibataires en quête d’une relation. Amoureuse pour certains, purement sexuelle pour d’autres. Une étude vient de démontrer que les adeptes de l’application de rencontre n’ont pas plus de relations sexuelles que les autres. Et si la vraie vie reprenait le pouvoir ?
Tinder est une application de rencontres, qui permet de mettre en relation toutes les âmes esseulées à la recherche du grand amour. Réputée pour générer des coups d’un soir plutôt que des relations amoureuses, l’appli ne se révèle finalement pas être une si bonne affaire. Celles et ceux qui pensent “tableau de chasse” ou encore “pur plaisir sans engagement” vont être déçus car le verdict vient de tomber : les utilisateurs de Tinder n’ont pas plus de rapports sexuels que les autres.Bar VS appli
Des chercheurs de l’université norvégienne des sciences et technologies ont prouvé ce point : si les utilisateurs de Tinder peuvent être plus ouverts aux rapports sexuels à court terme, cela ne signifie pas qu’ils se retrouvent avec plus de partenaires sexuels. Les adeptes de match sur Tinder se retrouvent avec le même nombre de connexions que ceux qui cherchent un eye contact dans les bars.
Matcher sur Tinder et faire de vraies rencontres, c’est du pareil au même. Leif Edward Ottesen Kennair, professeur dans le Département de psychologie de NTNU, explique que les applications de rencontres ont simplement évolué pour devenir une nouvelle arène publique de rencontres.
L’étude, publiée dans la revue Personality and Individual Differences , a analysé le comportement sexuel de plus de 600 étudiants âgés de 19 à 29 ans sur les plateformes sociales.
50% ont déclaré utiliser des applications de rencontres, mais seulement 1 personne sur 5 serait active.
L’étude a également révélé que les raisons pour lesquelles les femmes utilisaient Tinder étaient différentes de celles des hommes.


Les hommes et les femmes sur Tinder
Toujours selon l’étude, les femmes s’inscrivent sur Tinder pour retrouver confiance en elle. Elles passent plus de temps que les hommes à analyser chaque profil qui leur est proposé. Les hommes, quant à eux, sont moins regardants sur les matches potentiels et n’hésitent pas à inviter leur contact dans un cadre privé.
“Mais il est à noter que le mythe selon lequel les hommes sur les sites de rencontre ne cherchent que des relations sexuelles occasionnelles n’est pas exact. Les hommes qui utilisent ces applications recherchent également des partenaires à long terme, mais dans une moindre mesure”, nuance Ernst Olav Botnen, premier auteur de l’étude et psychologue clinicien.
Conclusion de cette étude : les hommes et les femmes utilisent Tinder à des fins récréatives, en particulier lorsqu’ils s’ennuient et n’ont rien à faire. C’est donc une ouverture, oui, mais il reste à conclure. Comme dans la « vraie vie » finalement.Click Here: essendon bombers guernsey 2019

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *