L’homéopathie pour soulager les symptômes de rhinite allergique saisonnière

La rhinite allergique saisonnière ou transitoire concerne un Français sur 4. Outre l’immunothérapie spécifique pour améliorer la tolérance à l’allergène en cause (un pollen), le traitement est symptomatique et repose essentiellement sur les antihistaminiques et les corticoïdes par voie locale. En complément de ce traitement, l’homéopathie peut s’avérer utile pour soulager les symptômes.

Les symptômes de la rhinite allergique peuvent être très variables d'une personne à l'autre

Aussi connue comme rhume de foins ou pollinose, la

rhinite allergique saisonnière est une maladie de plus en plus fréquente. Elle constitue en effet la quatrième maladie la plus fréquente selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé) et concerne 1 Français sur 4. Les manifestations peuvent être très gênantes au point d’altérer de façon importante la qualité de vie des patients qui en souffrent.Des symptômes très variablesPour le Dr Jean Mouillet, ORL allergologue ayant pratiqué l’homéopathie depuis de nombreuses années, les symptômes sont extrêmement variables d’une personne à l’autre. “Si les manifestations sont dominées par l’obstruction nasale, le prurit (démangeaisons), les éternuements, l’écoulement nasal et l’anosmie (perte de l’odorat), ces symptômes se manifestent différemment  selon le terrain du patient, le pollen en cause, les conditions météorologiques et la saison pollinique“. Ainsi, chez certains patients l’écoulement nasal et les démangeaisons prédominent avec parfois des larmoiements ou picotements des yeux. Pour d’autres, les éternuements ou le manque d’odorat. Par ailleurs, les symptômes peuvent être persistants ou bien se présenter par “salves“ de manière violente. Une approche globale du patientPour le Dr Mouillet,“l’observation des manifestations allergiques du patient, de son contexte mais aussi de l’ensemble de sa personne permet une approche de soins dans sa globalité“. Et d’ajouter “en ce qui concerne la rhinite allergique saisonnière, cette approche s’avère très utile car, si les médicaments allopathiques permettent d’améliorer l’état de santé du patient et d’atténuer les symptômes, ce n’est pas toujours évident de vraiment le soulager tout en évitant des effets indésirables de certains médicaments“.L’homéopathie, un traitement complémentaireLe Dr Mouillet a utilisé l’homéopathie pendant de nombreuses années pour traiter ses patients. “Dans ma pratique, l’homéopathie s’est avéré fort utile en complément du traitement classique pour soulager les différentes typologies de symptômes de mes patients souffrant de rhinite allergique transitoire, c’est en quelque sorte une façon de personnaliser le traitement“. Selon le spécialiste, si les mécanismes précis expliquant le mode d’action des médicaments homéopathiques ne sont pas complètement élucidés, “dans ma pratique j’ai constaté que ça marche. Elle permet d’intervenir sur les différents symptômes mais aussi de modifier le terrain du patient pour le rendre plus tolérant aux pollens en le traitant avant la saison pollinique“ assure-t-il.Pratiquant l’homéopathie, ce spécialiste est pourtant clair quant à sa place en pratique médicale : “l’homéopathie est un recours complémentaire utile au traitement médical allopathique pour améliorer les symptômes mais dire que l’on peut tout soigner avec l’homéopathie exclusivement est une hérésie“.Dr Jesus CardenasSource : Conférence « Rhinites allergiques saisonnières. Agir avant de réagir » organisé par les laboratoires Boiron le 15 novembre 2013. Le Dr Jean Mouillet est également enseignant au Centre d’enseignement et de développement de l’homéopathie (CEDH).Click Here: cheap nrl jerseys

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *