César 2012 : le triomphe de “The Artist” !

Avec six récompenses, dont celles du Meilleur Film, du Meilleur réalisateur et de la Meilleure actrice, “The Artist” est le grand vainqueur des César 2012. Omar Sy est sacré Meilleur acteur.

The Artist poursuit sa carrière de rêve. Avec six récompenses, dont trois majeures, il est le grand vainqueur de la 37e cérémonie des César. Meilleur film, Meilleur réalisateur pour Michel Hazanavicius et Meilleure actrice pour Bérénice Bejo, il n’aura manqué que le César du Meilleur acteur à Jean Dujardin pour que la fête soit totale. Celle-ci pourrait se conclure en apothéose dans la nuit de dimanche à lundi, de l’autre côté de l’Atlantique.

La Minute Spéciale César 2012 !

“The Artist” et Omar Sy grands vainqueurs de la soirée

Si la razzia de The Artist, qui a également obtenu les César de la Meilleure musique, des Meilleurs décors et de la Meilleure photo, n’a pas été totale, c’est parce que Omar Sy a obtenu la statuette du Meilleur acteur. Premier acteur noir a obtenir cette récompense majeure (avant lui, Isaach de Bankolé avait obtenu le César du Meilleur espoir masculin), Omar, très ému sur la scène du Théâtre du Chatelet, permet à Intouchables, plus grand succès de l’année 2011 avec ses 19 millions de spectateurs, d’obtenir sa seule statuette de la soirée, mais quelle statuette !

“L’Exercice de l’Etat”, “Angèle et Tony”, “Le Chat du Rabbin”…

Parmi les autres vainqueurs de la soirée, retenons la jolie performance de L’Exercice de l’Etat qui, dans une année pour le moins politique, repart avec les César du Meilleur scénario original, du Meilleur acteur dans un second rôle pour Michel Blanc, et du Meilleur Son. A noter également le joli doublé d’Angèle et Tony, récompensé pour ses jeunes acteurs Grégory Gadebois et Clotilde Hesme. Enfin, notons que Joann Sfar, après avoir remporté l’an dernier le César du Meilleur premier film avec Gainsbourg – (vie héroïque), repart ce coup-ci avec la statuette du Meilleur film d’animation pour Le Chat du rabbin. Le film iranien Une Séparation poursuit quant à lui son parcours doré avec le César du Meilleur film étranger.

“Polisse” et “La Guerre est déclarée” oubliés

Du côté des oubliés, Polisse, Prix du Jury au dernier Festival de Cannes, pourtant considéré par beaucoup comme le favori de cette 37e édition, n’obtient que deux César : celui du Meilleur espoir féminin (ex-aequo avec Clotilde Hesme) pour Naidra Ayadi, et celui du Meilleur montage. Enfin, La Guerre est déclarée de Valérie Donzelli repart bredouille de cette soirée au Théâtre du Chatelet qui aura été marquée par la verve habituelle d’Antoine de Caunes, par un César d’honneur à la superbe Kate Winslet, par une chute spectaculaire (mais totalement programmée) de Kad Merad, par un hommage à Annie Girardot, par des pas de danse d’Omar Sy et Joey Starr, par une arrivée surprenante de Mathieu Kassovitz après ses déclarations fracassantes envers l’Académie, par un discours osé de Laurent Lafitte, par des stars, du glamour, de l’humour, de l’émotion… Bref, on a vu les César !

Clément Cuyer

Meilleur film

The Artist

Etaient également nommés :

La Guerre est déclarée

Intouchables

Polisse

Le Havre

Pater

L’Exercice de l’Etat

Meilleur acteur

Omar Sy (Intouchables)

Etaient également nommés :

Sami Bouajila (Omar m’a tuer)

François Cluzet (Intouchables)

Jean Dujardin (The Artist)

Olivier Gourmet (L’Exercice de l’Etat)

Philippe Torreton (Présumé coupable)

Denis Podalydès (La Conquête)

Meilleure actrice

Bérénice Bejo (The Artist)

Etaient également nommés :

Ariane Ascaride (Les Neiges du Kilimandjaro)

Leïla Bekhti (La Source des femmes)

Valérie Donzelli (La Guerre est déclarée)

Marina Foïs (Polisse)

Marie Gillain (Toutes nos envies)

Karin Viard (Polisse)

Meilleur réalisateur

Michel Hazanavicius (The Artist)

Etaient également nommés :

Pierre Schoeller (L’Exercice de l’Etat)

Valérie Donzelli (La Guerre est déclarée)

Eric Toledano/Olivier Nakache (Intouchables)

Aki Kaurismäki (Le Havre)

Maïwenn (Polisse)

Alain Cavalier (Pater)

Meilleur Scénario original

L’Exercice de l’Etat

Etaient également nommés :

La Guerre est déclarée

The Artist

Polisse

Intouchables

Meilleur Scénario adapté

Carnage

Etaient également nommés :

La Délicatesse

Omar m’a tuer

L’Ordre et la morale

Meilleur second rôle féminin

Carmen Maura (Les Femmes du 6e étage)

Etaient également nommés :

Zabou Breitman (L’ Exercice de l’Etat)

Anne Le Ny (Intouchables)

Noémie Lvovsky (L’ Apollonide – souvenirs de la maison close)

Karole Rocher (Polisse)

Meilleur second rôle masculin

Michel Blanc (L’ Exercice de l’Etat)

Etaient également nommés :
Nicolas Duvauchelle (Polisse)

Joey Starr (Polisse)

Bernard Le Coq (La Conquête)

Frédéric Pierrot (Polisse)

Meilleur espoir féminin – ex-aequo

Naidra Ayadi (Polisse)

Clotilde Hesme (Angèle et Tony)

Etaient également nommés :

Adèle Haenel, (L’ Apollonide – souvenirs de la maison close)

Céline Sallette (L’ Apollonide – souvenirs de la maison close)

Christa Theret (La Brindille)

Meilleur espoir masculin

Grégory Gadebois (Angèle et Tony)

Etaient également nommés :

Nicolas Bridet (Tu seras mon fils)

Guillaume Gouix (Jimmy Rivière)

Pierre Niney (J’aime regarder les filles)

Dimitri Storoge (Les Lyonnais)

Meilleur premier film

Le cochon de Gaza

Etaient également nommés :

17 filles

Angèle et Tony

La Délicatesse

My Little Princess

Film d’animation

Le Chat du rabbin

Etaient également nommés :

Le Cirque

Le Tableau

Un monstre à Paris

La queue de la souris

Meilleurs costumes

Anaïs Romand (L’ Apollonide – souvenirs de la maison close)

Etaient également nommés :

Catherine Baba (My Little Princess)

Mark Bridges (The Artist)

Christian Gasc (Les Femmes du 6e étage)

Viorica Petrovici (La Source des femmes)

Meilleurs décors
Laurence Bennett (The Artist)

Etaient également nommés :

Alain Guffroy (L’ Apollonide – souvenirs de la maison close)

Pierre-François Limbosch (Les Femmes du 6e étage)

Jean-Marc Tran Tan Ba (L’Exercice de l’Etat)

Wouter Zoon (Le Havre)

Meilleure musique originale

Ludovic Bource (The Artist)

Etaient également nommés :

Alex Beaupain (Les Bien-aimés)

Bertrand Bonello (L’ Apollonide – souvenirs de la maison close)

M, Patrice Renson (Un monstre à Paris)

Philippe Schoeller (L’Exercice de l’Etat)

Meilleur court métrage
L’Accordeur

Etaient également nommés :

La France qui se lève tôt

J’aurais pu être une pute

Je pourrais être votre grand-mère

Un monde sans femmes

Meilleur film documentaire

Tous au Larzac

Etaient également nommés :

Le Bal des Menteurs : le procès Clearstream

Crazy Horse

Ici on noie les Algériens

Michel Petrucciani

Meilleure photo

Guillaume Schiffman (The Artist)

Etaient également nommés :

Pierre Aïm (Polisse)

Josée Deshaies (L’ Apollonide – souvenirs de la maison close)

Julien Hirsch (L’Exercice de l’Etat)

Mathieu Vadepied (Intouchables)

Meilleure montage

Laure Gardette, Yann Dedet (Polisse)

Etaient également nommés :

Anne-Sophie Bion, Michel Hazanavicius (The Artist)

Laurence Briaud (L’Exercice de l’Etat)

Pauline Gaillard (La Guerre est déclarée)

Dorian Rigal-Ansous (Intouchables)

Meilleur son

Olivier Hespel, Julie Brenta, Jean-Pierre Laforce (L’Exercice de l’Etat)

Etaient également nommés :

Pascal Armant, Jean Goudier, Jean-Paul Hurier (Intouchables)

Jean-Pierre Duret, Nicolas Moreau, Jean-Pierre Laforce (L’ Apollonide – souvenirs de la maison close)

Nicolas Provost, Rym Debarrh, Emmanuel Croset (Polisse)

André Rigaut, Sébastien Savine, Laurent Gabiot (La Guerre est déclarée)

Meilleur Film étranger

Une Séparation

Etaient également nommés :

Le Discours d’un roi

Drive

Le Gamin au vélo

Black Swan

Melancholia

Incendies

César d’honneur : Kate Winslet

Click Here: Cheap France Rugby Jersey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *