Cancers de l’enfant : un programme de recherche accéléré est lancé

Avec le programme AcSé-ESMART, l’Institut National du cancer veut doubler en deux ans le nombre de médicaments pour traiter des enfants atteints de cancers. Cet essai clinique européen sur les cancers pédiatriques est unique au monde. Il est financé par l’Inca et l’association Imagine For Margo, et promu par Gustave Roussy.

L’Institut National du cancer veut doubler en deux ans le nombre de médicaments pour traiter des enfants atteints de cancers.

L’ambition de l’essai clinique AcSé-ESMART est de multiplier par deux en deux ans le nombre de médicaments anticancéreux proposés aux enfants en fonction des caractéristiques moléculaires de leur tumeur. Il s’agit du troisième essai thérapeutique du programme AcSé et du premier essai clinique de phase précoce consacré aux

cancers pédiatriques qui, malgré leur faible fréquence, constituent néanmoins la première cause de décès par maladie chez les enfants en France. Chaque année en France, 1 700 nouveaux cas sont diagnostiqués chez les enfants et 800 chez les adolescents.Objectif : tester 10 molécules innovantesL’objectif affiché d’AcSé-ESMART est ambitieux : tester 10 molécules innovantes comme des thérapies ciblées et/ou

immunothérapies, seules ou en association, au cours d’un seul essai clinique. Au total, 260 enfants en échec thérapeutique seront inclus sur une période de 3 ans. L’essai sera conduit au sein des 6 centres pédiatriques labellisés par l’Inca pour les essais de phase précoce (CLIP2). Les laboratoires Astra Zeneca, Novartis et BMS mettront à disposition et distribueront les molécules gratuitement à ces établissements pédiatriques.

Le Dr Birgit GEOERGER, onco-pédiatre à Gustave Roussy et coordinatrice de l’essai AcSé-ESMART précise, “les enfants ont le droit de bénéficier des bouleversements actuels de la cancérologie. Mais ce ne sont pas des adultes miniatures. Le design unique de cet essai va leur permettre d’avoir accès à tout un panel d’innovations de manière précoce et dans le cadre sécurisé d’une étude clinique“.Un programme unique au mondeSelon Nathalie Hoog-Labouret, responsable de la mission AcSé à l’institut national du cancer, “ce programme est unique au monde, évolue pour s’adapter aux spécificités des cancers chez l’enfant. Ainsi, en fonction du profil moléculaire de leur tumeur, les enfants en situation d’échec thérapeutique bénéficieront d’un accès sécurisé, sur l’ensemble du territoire national au sein des six CLIP2 pédiatriques, à une ou plusieurs molécules parmi un panel de traitements médicamenteux mis à disposition par plusieurs firmes pharmaceutiques“.Par ailleurs, AcSé-ESMART est également promu au niveau européen dans le cadre du réseau ITCC (Innovative Therapies for Children with Cancer) qui vise à identifier les anomalies moléculaires de plus de 300 enfants ayant un

cancer en échec thérapeutique afin de leur proposer de nouveaux médicaments adaptés dans des essais cliniques de phase précoce.Pour le Pr Gilles VASSAL, Directeur de la Recherche Clinique de Gustave Roussy, “l’enjeu est d’accélérer l’accès aux innovations pour les enfants et les adolescents en échec thérapeutique d’un cancer ou d’une leucémie. Grâce au Plan Cancer qui en a fait une priorité et grâce au soutien des associations et organismes caritatifs, la France est leader en Europe“.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *