Barack Obama, mannequin malgré lui

Leader de style, Barack Obama? Peut-être. De là à en faire le slogan de sa marque de fringues, il y a un fossé: que la griffe de sport Weatherproof a franchi et qui n’a pas beaucoup plus à la Maison-Blanche, comme prévu.

Il faut dire que l’occasion était trop belle: quand Freddie Stollmack, le patron de Weatherproof, a reconnu l’une de ses vestes sur le dos de l’élégant

, photographié devant la Grande Muraille lors de son voyage en Chine, son sang n’a fait qu’un tour. «On a zoomé, reconnu notre logo et on s’est dit: ‘C’est notre manteau’».

Ni une ni deux, le patron de l’Amérique s’est retrouvé en 4×3 (au moins!) sur Times Square (et 41e rue) avec cette phrase concise mais efficace: «Un leader de style». Le hic, c’est que Weatherproof aurait dû demander l’autorisation de la Maison-Blanche avant d’utiliser l’image de son locataire pour redorer son blason et encaisser les dollars.

Car en matière de style vestimentaire, la réputation de Barack Obama n’est plus à faire. Le président américain a fait preuve, dès sa campagne et depuis son investiture, d’un goût très sûr en matière de mode, même s’il se défend de s’intéresser à la chose fashion.

Weatherproof, qui avait également publié la photo sur son site internet, semble l’avoir retirée. Et l’affiche placardée sur Times Square pourrait suivre le même destin. Plusieurs titres de presse ont refusé cette semaine de diffuser cette publicité improvisée, le New York Times, le New York Post et Women’s Wear Daily, flairant l’infraction à la loi. « Un risque calculé » selon Stollmack. D’autant que, comme le souligne un avocat interrogé par le New York Times, « le conseil que donnerait n’importe quel bon avocat, c’est que certains combats ne valent pas le coup d’être menés. » Attestant que certains risques méritent donc d’être pris.

Jeudi 7 janvier 2009

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *