César 2015 : Louane Emera, Guillaume Canet, Edouard Baer au déjeuner des nommés

Louane Emera, Guillaume Canet, Edouard Baer… Ils étaient tous présents au traditionnel déjeuner des nommés aux César, sur les Champs-Elysées. On y était également, on vous raconte !

1. Edouard Baer et Alain Terzian
+

Edouard Baer, maître de cérémonie des César 2015 et Alain Terzian, président de l’Académie des Arts et Techniques du cinéma
Lire la suite

© Olivier Borde / Bestimage

C’est une tradition. Quelques jours avant LA cérémonie des César, tous les nommés se retrouvent une première fois pour un déjeuner au Fouquet’s, sur la prestigieuse avenue des Champs Elysées. L’occasion de trinquer et de fêter le cinéma dans toute sa diversité ! 

La Famille Bélier, Les Combattants, les deux Saint Laurent, Sils Maria, Timbuktu, Hippocrate, Elle l’adore, Qu’Allah bénisse la France, Bande de filles … Tous les films nommés pour cette 40ème édition étaient représentés, malgré le manque notable de quelques personnalités, pour certaines retenues sur des tournages.

On retiendra en outre l’absence de cinq des sept prétendantes aux César de la meilleure actrice : Marion Cotillard, Catherine Deneuve, Juliette Binoche, Emilie Dequenne et Karin Viard n’ont en effet pas accompagné leurs consoeurs Adèle Haenel et Sandrine Kiberlain, plus radieuses que jamais. Les regrettées Kristen Stewart et Claude Gensac ont également laissé aux éloquentes Marianne Denicourt et Charlotte Le Bon le soin de représenter la catégorie Meilleur second rôle.

La catégorie César du Meilleur acteur a été portée de son côté par les lumineux Pierre Niney, Guillaume Canet et Vincent Lacoste, délestés de leurs collègues, Gaspard Ulliel, François Damiens, Niels Arestrup et Romain Duris. A l’exception de Lou de Lâage, Pierre Rochefort et Kirill Emelyanov, toute la génération des espoirs a répondu à l’appel.

Un truc un peu joyeux, simple qui permet de partager des films !

Edouard Baer, maître de cérémonie de cette 40e édition -qui s’annonce davantage placée sous le signe de la comédie avec la présidence de Dany Boon-, a souligné, au micro d’AlloCiné l’importance de faire des César une soirée avant tout “joyeuse” et “simple”

“La présence de la comédie aux César ? Il ne faut pas mettre trop d’importance là-dedans. Il faut que tout cela reste un truc un peu joyeux, simple qui permet de partager des films. Les César, c’est la réponse du cinéma d’auteur, c’est donner une seconde chance à des films. C’est comme Cannes : à Cannes, vous avez des films d’auteurs qui tout d’un coup ont ce miracle d’être vus par plein de gens parce que la presse s’y intéresse. On ne peut pas tout vouloir : la critique, les millions d’entrées, les César… Il faut se détendre quoi ! Il ne faut pas y penser quand on n’y est pas : il faut être content d’y être, et non pas furieux de ne pas y être.” 

Click Here: cheap nrl jerseys

Autre particularité de cette édition 2015, très commentée dans les médias, la présence de deux biopics sur la même personne : Yves Saint Laurent  et Saint Laurent. Interrogé sur ce point, Pierre Niney a rappelé ne pas être “dans une optique de duel” : “Cette optique c’est la presse qui veut l’insérer parce que cela arrange les médias de pouvoir dessiner une bataille ou de catégoriser des films, comme un film officiel ou officieux. C’est plus simple parce que les gens n’ont plus la place d’écrire, plus le temps. C’est un problème médiatique, que je ne veux prendre sur mes épaules. On s’entend très bien avec Gaspard Ulliel, on se retrouve dans une situation historique parce qu’en 40 cérémonies, il n’y a jamais eu deux nommés pour le même rôle. C’est une première fois et à ce titre, cela m’excite beaucoup !”

Jalil lespert, réalisateur d’Yves Saint Laurent, interrogé sur cette même particularité, salue avant tout le travail de son équipe. “Je suis surtout ravi pour mes comédiens. Pierre Niney est fait d’un bois particulier. Il est très jeune. Comme on s’est dit : si tu as une nomination, tu as déjà gagné. Ce serait une magnifique cerise. Prenons les choses comme ça.”

On peut faire des choses très variées même sur des sujets qui se ressemblent. On a cette chance d’avoir un cinéma diversifié, ouvert et il faut s’en réjouir !

“Après, il est vrai que les calendriers sont plus ou moins heureux, ça n’est pas de mon ressort. Ce sont davantage des histoires de production, de cinéma. Je sais ce que signifie un film en termes d’engagement personnel, d’abnégation, de travail, d’émotion… Tout ce qu’on y met quand on est metteur en scène… C’est plutôt un peu triste ce télescopage, mais ce n’est pas très grave. L’essentiel, c’est de faire des films. Et puis, c’est la preuve encore une fois, et ça je le vois souvent dans le rayonnement du cinéma français à l’étranger, que c’est un cinéma très divers, très varié. Là, c’est encore le cas : on peut faire des choses très variées même sur des sujets qui se ressemblent, voire sur des personnages qui sont les mêmes. On a cette chance d’avoir un cinéma diversifié, ouvert et il faut s’en réjouir.” 

Profiter de l’instant et se réjouir d’être là. C’est donc ce que l’on retiendra !

Pour connaitre les lauréats 2015, rendez-vous au Chatelet. La 40e édition des César aura lieu le 20 février, diffusée en clair et en direct sur Canal+.

Edouard Baer et Dany Boon organisent le plan de table des nommés :

Cesar 2015 – Edouard Baer et Dany Boon organisent le plan de table des nommés

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *